Plus de liens sur "Mon adresse FACEBOOK"

Je mets le plus souvent possibles des partages, pour approfondir les réflexions sur différents sujets- et toujours- pour aller vers le mieux être .

 

Il vient pour colère après situation professionnelle

Le cadre est clair avec cette situation professionnelle difficile ....mais la séance a été inattendue car c'est un défunt qui se présente : UN CADEAU DU CIEL -> apaisement immédiat .

 
 

Hypnose ou soins énergétiques pour débloquer des mal-êtres ou le passé ou aller mieux ou vivre des expériences sympas comme ce jeune qui a vécu UNE EXPÉRIENCE NON ORDINAIRE de CONSCIENCE

il ose, il est là en centre Bretagne, car il a une tendinite à son poignet- je fais le soin énergétique et je bascule la séance en Hypnose : il traverse tous les moments difficiles de sa vie et ''règle le compte" de chacun des protagonistes qui lui avaient barré la route ... puis au tambour, je l'accompagne sur un chemin et là, la rencontre surprenante avec le renard qu'il a tué en voiture précédemment .... un truc de "ouf" qui se passe ensuite avec l'animal ! ???? ???? ????

Des COMPRÉHENSIONS qui s'installent , douleurs disparues ET UNE ENVIE PUISSANTE D'ALLER DE L'AVANT DIFFÉREMMENT .

 
 

On était parti sur une petite séance tranquille

Un soin énergétique prévu à LE FAOUET sur une aide soignante qui vient de loin et qui a mal à l'épaule à cause du travail, précise t'elle; au bout de quelques instants, je ressens une profonde tristesse ...je décode avec elle et lui suggère d'aller voir une injustice -> avalanche de pleurs : Hypnose et PNL thérapeutique -> on peut travailler sur la mort d'un proche et LIBÉRATIONS DIVERSES. Le lendemain, la douleur de l'épaule a complètement disparue . L'inconscient à ses mystères qu'il est difficile de définir à l'avance parfois .

 
 

GUÉRISON DES FEMMES

La docteur Christiane Northrup, dans son livre "Corps de femme, sagesse de femme", explique que la guérison des femmes n’est pas possible tant que nous ne faisons pas une analyse critique et ne changeons pas certaines des croyances et suppositions patriarcales dont nous avons inconsciemment héritées et que nous avons intériorisées.

« La conscience crée le corps. »-Christiane Northrup-

Pour commencer, la civilisation occidentale s’est inspirée de la vision judéo-chrétienne qui considère, entre autres absurdités, le corps féminin et sa sexualité – représentés dans la figure d’Ève – comme responsables de la chute de l’humanité. Rien de moins que cela.
Par rapport à la maladie, Northrup assure que les femmes tombent malades si elles se maltraitent elles-mêmes. En outre, elle explique que quand nous tombons malades, nous sommes prises en charge par un système médical patriarcal qui, lors de nombreuses occasions, dénigre notre corps. Christiane distingue trois croyances patriarcales fondamentales qui empêchent notre guérison :
Première croyance : la maladie est l’ennemi ->
Cette pensée nous conditionne à considérer le corps comme un adversaire, surtout quand il nous envoie des messages que nous ne voulons pas écouter. C’est un élément qui peut causer de la douleur quand on ignore qu’il peut être une source de plaisir immense.

Selon l’auteure, il est inhérent à notre culture d’essayer de tuer le corps en tant que messager, avec le message qu’il apporte.

Cependant, le corps peut devenir le meilleur système sanitaire que nous possédions, quand nous savons l’écouter. Sans entrer dans le domaine sexuel, son mouvement génère des endorphines qui nous font nous sentir mieux, plus vivant-e-s et avec plus d’énergie.

Seconde croyance : la science médicale est toute-puissante ->

Cette croyance se base sur le mythe qu’on nous a inculqué à propos des « médecins dieux ». C’est-à-dire que les docteurs en savent plus sur notre corps que nous-mêmes et, par conséquent, sont les seuls à pouvoir nous soigner en marge de l’information que nous pouvons leur apporter.

Ainsi, nous oublions une chose évidente qui est que chaque femme a la possibilité d’accumuler une grande connaissance de soi. En ce sens, la science peut aider, mais elle s’efforcera en vain si elle n’écoute pas le récit de la femme.

Troisième croyance : le corps de la femme est anormal ->

Le dénigrement patriarcal du corps féminin est la cause qui est sous-jacente à la peur que beaucoup de femmes ont envers leurs corps et leurs processus naturels jusqu’au point de ressentir de la répugnance. Christiane Northrup nous rappelle dans son livre qu’aucune étude scientifique ne peut expliquer avec une totale exactitude et en toutes circonstances comment ou pourquoi un corps en particulier agit de la manière dont il le fait.

En ce sens, la médecin urgentiste Alyson McGregor explique que le retrait de 80% des médicaments aux Etats-Unis est dû aux effets secondaires subis par les femmes. La cause : les animaux utilisés dans les laboratoires pour les études médicales sont des mâles, de même que les cellules, créant ainsi un point de référence totalement masculin pour la recherche médicale.

Si nous parvenons à la développer, la connexion avec nos émotions devient de cette façon une méthode infaillible.
La déconnexion émotionnelle comme conséquence des croyances patriarcales

La culture patriarcale nous a fait acquérir, inconsciemment, des habitudes qui supposent de graves effets dans notre corps et notre esprit, puisqu’elles nous empêchent de nous connecter à nos émotions pour comprendre ce qu’il nous arrive réellement. Une société patriarcale sous-entend aussi la dévalorisation des sentiments des femmes, en les niant ou en les sous-estimant, ce qui a des conséquences sur son acceptation.

Beaucoup de femmes peuvent ressentir de la honte à l’heure d’exprimer leurs émotions parce qu’elles courent le risque de ne pas être prises au sérieux ou de paraître faibles. Cette déconnexion, à son tour, nous maintiendrait dans un état de souffrance qui augmenterait au fur et à mesure que passerait le temps où nous resterions à le subir.
Comment combattre les croyances patriarcales ?

Un premier pas vers un changement positif dans la vie et, plus concrètement, dans la santé, est de donner un nom à l’expérience actuelle et s’autoriser à la ressentir dans sa totalité, émotionnellement, spirituellement et physiquement.

Quand nous reconnaissons et laissons sortir notre souffrance émotionnelle, nous nous connectons immédiatement à nos sentiments. À travers ceux-ci, nous pouvons déterminer quelles sont nos nécessités spécifiques.

En outre, en libérant la souffrance et les préoccupations qui l’accompagnent, nous récupérons l’énergie nécessaire pour que notre corps se soigne. Il est également important de remplacer ces croyances patriarcales par d’autres plus utiles, comme celle disant que le corps de la femme possède une énorme capacité de résistance et de santé. En d’autres termes, la capacité de se soigner lui-même. ( c'est ce que je propose dans les séances d'accompagnement avec l'hypnose ,PNL et énergétique : mix des 3 ???? c'est transe-formant !

 
 
 
 

Notre humanité peut se rêveler

lorsqu'un certain nombre d'individus atteint un niveau de conscience , il y a transmission au groupe -> c'est une LOI de l'univers
Tout est possible mais cela ne va pas sans investissement personnel , sans cheminement ...sans persévérance !
exemple prouvé par la théorie du centième singe dont je parle souvent dans les séances ....
c'est dans la vidéo

LA DÉPRESSION (DÉ-PRESSION) ou NUIT NOIRE DE L'ÂME

comme le disent certains témoignages de personnes l'ayant traversée !
Si on est dans le trou noir , rien d'autre n'existe ( la personne ne capte pas la beauté qu'il y a autour) ...
-> il faut l'inviter à venir rencontrer les couleurs de l' univers coloré qu'il y a à l'extérieur du trou noir, pour déjà envisager qu'il y a autre chose qu’elle ne voit pas , qu'elle ne vit pas ...
-> à un moment, elle choisira de ne plus aller dans le trou noir !

ici une certaine description de la "DÉ - PRESSION " :
Par Louise Meunier : La dépression est un vide et non un état de tristesse ;La dépression n’est pas un état de tristesse, il s’agit d’un engourdissement ; Ce n’est pas de la colère, du désespoir, de la peur ni même de la solitude.
Ce n’est pas un sentiment, c’est un vide. Un vide où rien n’évolue ni ne change, où le temps n’existe pas, où l’obscurité est la seule couleur, où personne ne vit.
La dépression n’est pas un état d’esprit, il s’agit d’un lieu. C’est un endroit dans lequel nous tombons parfois à l’aveugle, un trou noir bâillant. Une fois là-bas, comme dans un labyrinthe de maïs dans une nuit noire, nous pouvons errer sans fin, sans trouver la sortie.
«Secoue-toi!», Disons-nous aux personnes déprimées, comme si leur souhait de se sentir bien, normal, pouvait régler le problème. «Pourquoi es-tu déprimé? Tu as tout pour toi! Tu es jeune, tu es beau, tu es en bonne santé, tu as des gens qui t’aiment. »
«C’est vrai», répond la personne, et pendant un moment, la culpabilité essaie de s’accumuler dans le néant pour en faire quelque chose, mais ensuite, elle recule de nouveau, aspirée dans le trou.
« Comment puis-je t’aider? De quoi as-tu besoin? » De l’autre côté de la dépression, l’action est toujours le remède. « Promène-toi, appelle un ami, lève-toi et bouge! » Mais la dépression ne libère pas les victimes si facilement. Elle ralentit les battements cardiaques, devenant des assourdissements sourds, transformant les pensées en ombres sans formes qui se reposent, comme une pierre au fond d’une rivière boueuse et stagnante.
Même si nous comprenons la dépression, lorsque nous ne la vivons pas, les personnes qui en souffrent sont comme des astronautes libérés de leur vaisseau, flottants et paralysés dans l’espace, inaccessibles, perdus. Comment surmonter ce vide béant qui s’étend dans toutes les directions sans nous perdre?
Voici ce que vous pouvez faire si vous vous retrouvez avec une personne qui souffre de dépression:
Allongez-vous à côté d’elle. Vous pouvez même lire un livre en silence pour vous. Ne vous concentrez pas sur la personne, soyez juste là. Laissez-la absorber votre énergie. Parfois c’est suffisant.
Ne dites pas à une personne qui souffre de dépression quoi faire. Dites-lui simplement que vous l’aimez, même quand elle est dans l’obscurité. Dites-lui doucement et courageusement, et gardez votre calme.
Si la personne vous laisse faire, brossez-lui doucement les cheveux. Si elle rejette votre contact , ne le prenez pas personnellement, c’est trop écrasant en ce moment. Vous aurez une autre chance.
La dépression est une maladie qui isole et paralyse: elle est forte, elle est timide. Comme un chat sauvage, elle ne réagit pas bien à une intervention maladroite. Mais vous pourrez finir par l’apprivoiser avec un cœur patient et une main ferme .

TÉMOIGNAGE d'un traumatisme qui impacte la vie entière :
J’ai commencé à souffrir de dépression à l’adolescence. Je n’ai pas mis de nom sur cette pathologie insidieuse avant mes 40 ans. En fait, je considérais que les sentiments associés à ces moments de ma vie ressemblaient à des « incidents » ou à un manque de courage venant de moi.
À mes 13 ans, ma mère a divorcé de mon père. Elle a déménagé dans une autre région, nous laissant ma grande sœur et moi faire un voyage dans le sud avec notre père.
Je n’avais jamais été loin d’elle avant. Et je n’avais jamais passé autant de temps directement avec mon père et ma sœur.
Je me souviens du départ du van, puis de ma mère dans le siège passager de sa voiture avec sa sœur qui conduisait et ma petite sœur sur la banquette arrière avec notre chat, qui était assis dans une cage à oiseaux.
En s’éloignant, ma mère a pleuré et j’ai ressenti un sentiment de terreur et de désespoir que je n’avais jamais ressenti auparavant. Généralement facile à vivre, j’ai couru après la voiture en la suppliant d’arrêter.
Ma dépression est survenue au moment où j’ai voyagé avec mon père, qui n’a jamais été une figure constante ou facile dans ma vie. J’ai ressenti un sentiment d’engourdissement et de détachement pour la première fois de ma vie.

Ma deuxième rencontre directe avec la dépression a lieu lieu pendant mon premier semestre d’université.
J’avais reçu peu de conseils ou de soutien pour choisir une université et j’ai atterri dans une école catholique privée dans une région que je ne connaissais pas avec un job d’étudiant dans une cafétéria.
Vers le milieu du semestre, j’ai commencé à me sentir apathique. Généralement je m’adaptais bien, mais vers la fin du semestre, je restais sur mon lit pendant des heures, trop .
J’ai pris la décision de quitter mon université à la fin du semestre et j’ai supporté les remontrances de mon chef de département. Après mon retour chez moi, j’ai pris un emploi à temps plein dans un fast-food et j’ai pris des cours du soir jusqu’à pouvoir choisir une bonne université.

Ma troisième rencontre prolongée avec la dépression a envahi ma vie pendant mon mariage.

Ce n’est que lorsque je m’autorise à accepter un changement et une croissance inévitables que je réussis à surmonter ma dépression.
Louise Meunier    

 

Maladies infantiles

Les maladies obligatoires de l'enfance sont les jokers fondamentaux de transformations personnelles . Tout parent sait, ou peut faire l’expérience qu’une fièvre fait grandir physiquement et psychologiquement, que son enfant est devenu d’un seul coup beaucoup plus mûr et autonome après SA ROUGEOLE , et que les sautes d’humeurs affectives se sont gommées depuis LA VARICELLE.
> L’organisme a appris des moyens d’adaptation et l’immunité (l’unité de « imm », c’est-à-dire soi) s’est renforcée. Dans nos codes de fonctionnement psychique, biologique et immunitaire, nous avons appris d’autres moyens d’adaptation qui nous permettent de voir la vie comme elle est, d’accepter la réalité et de passer au-dessus de la souffrance que cela représente.
> Ces maladies sont connues pour éviter la survenue d’allergies, d’asthme et de maladies chroniques.
> Les diarrhées chroniques des enfants sont souvent un mode de refus aigu et durable d’une situation ou d’une croyance familiale.
> L’agitation, l’hyperkinésie et l’agressivité sont aussi des témoins d’alerte du même ordre.
> Au terme de cette première ligne, certaines maladies vont passer à la chronicité, preuve de la solution imparfaite.
> Mais d’autres aspects non encore guéris vont persister sans pour autant donner de maladie. Nous « tournerons en quelque sorte avec eux ».
> Cela va représenter notre vision du monde.
> La vie va nous mettre à l’épreuve de la réalité pour tester notre capacité d’adaptation.
> Entre maladie aiguë et maladie chronique se trouve tout un espace. Celui de l’adaptation et de la désadaptation….Dr olivier SOULIER

LA VOIE DU SENTIR

"Pour être dans un état de Grâce , nous sommes "condamnés" à devenir porteur d'amour en toute chose , en tout lieu ! c'est pour ça que je demande de l'aide , parce que toute seule je ne peux rien faire ; je demande de l'aide à l'univers , aux archétypes que j'ai ovulés à l'intérieur de moi , au Seigneur de tous les mondes ... pour qu'ils m'aident afin que l'amour soit inhérent à mes actes , pour qu'ils m'accompagnent dans ce que je fais : quand je regarde une rose , mes pieds sur l'herbe , quand je mange , quand je parle à une personne ou au chien qui aboie , quand je prends conscience de la magie de mon corps qui fonctionne quotidiennement inconsciemment .... afin que je ne regarde JAMAIS rien , que je ne touche JAMAIS rien sans y mettre l'amour ! ET LÀ , il ne s'agit pas de faire cela avec la volonté parce QUE CE SERAIT IMPOSSIBLE !!!! Ma volonté est instable ; je peux être volontairement attentive à quelque chose , mais ensuite je vais oublier .... / .....
Alors je vais me demander "comment est ce que je peux augmenter ma capacité à aimer?" : en me MÉFIANT de mon MENTAL qui me fait croire qu'il sait aimer: car je sais aimer mes enfants , mon chien , mes amis , ma tribu etc... mais je n'arrive pas à me dilater davantage pour être aimant en toute situation !

"LA VOIE DU SENTIR " de Luis Ansa que j'intègre encore plus en écrivant pour vous .


CET ÉTAT DE GRÂCE , je le connecte quand je pratique le LaHoChi, quand je suis en séance d'hypnose avec l'autre , je suis en congruence , en authenticité , en résonance .... et ça me fait du bien d'être dans cet état de Grâce car c'est un nouveau monde que je touche , un univers qui me donne l' ESPOIR , car qu'est ce qui nous maintient EN-VIE , c'est L'AMOUR !

 

 

LA MORT se comprend, se prépare

https://drive.google.com/file/d/1FAcx5HADUGAE8W49G8dDD8rAlr7g0tVr/view?usp=sharing 

NOSSO LAR : Comprendre le passage vers l'autre monde d’où l'intérêt de bien préparer la mort d'un proche ou la sienne , en restant dans des énergies saines ....

POURQUOI TANT DE SOUFFRANCES : une explication

Plusieurs traditions spirituelles enseignent que l’âme de l’enfant choisit ses parents. Vous vous demandez peut être ce qu’il en est ou vous vous dites que si vous aviez pu choisir vos parents, vous n’auriez certainement pas choisi les vôtres !En fait, il ne s’agit généralement pas d’un choix raisonné, intellectuel comme quand on choisit quelque chose sur un catalogue mais d’une sorte d’attraction électro magnétique.

Le Docteur Christophe Massin, psychiatre et psychothérapeute, l’exprime ainsi dans son ouvrage « le bébé et l’amour » : « Une conscience non incarnée se sent invinciblement attirée par ce couple de parent, non sous leur forme physique, mais plutôt par l’énergie particulière qui se dégage de chacun d’eux, pour le meilleur et pour le pire ».

Cette attraction se fait à partir des vibrations, des émanations émises par les futurs parents et les liens karmiques peuvent jouer un rôle important.Ces liens karmiques nous amènent à retrouver les êtres avec qui nous pouvons avoir des conflits à pacifier ou avec qui nous avons eu une forte relation d’amour pour continuer à nous accompagner, nous soutenir ou accomplir quelque chose ensemble.

L’âme est attirée par des parents dont elle sait qu’ils pourront stimuler l’expression de ses qualités et l’aider à exprimer ce qu’elle est venue vivre et accomplir.

Souvent, l’âme de l’enfant choisit une qualité qu’elle souhaite plus particulièrement venir exprimer et /ou stimuler chez ses parents et son entourage, par exemple la compassion, le lâcher prise, la tolérance, l’amour universel. Chaque membre de notre famille est là pour nous aider à révéler, développer ou transcender un aspect de nous même.

Si un proche nous fait vivre l’abandon par exemple,peut être que nous avons besoin de développer notre autonomie.

Lorsqu’il y a conflit karmique, l’amour qui peut naturellement se développer au sein d’une famille notamment entre parents et enfants offre un terrain particulièrement favorable pour réparer et guérir ces relations.Le but ultime de ces retrouvailles d’âme est de nous ouvrir à l’amour sans aucune limitation, c’est-à-dire de nous aider à nous éveiller, nous s’entraider, nous respecter, nous aimer, sans attente, sans jugement, sans comparaison ni manipulation. La famille comme opportunité de retrouver et de guérir ses blessures karmiques.

Lorsqu’ une âme décide de revenir sur terre, elle rencontre ses Guides afin de définir ses choix d’incarnation, c’est-à-dire les facettes d’elle-même qu’elle souhaite expérimenter et développer, les leçons qu’elle a besoin d’apprendre et ce qu’elle choisit de venir guérir, créer, partager et accomplir dans la vie à venir.Le but premier de toutes les âmes qui s’incarnent est de parfaire leur évolution en apprenant à s’aimer, à reconnaitre et à exprimer pleinement leur lumière et leur essence divine. L’âme définit ce que j’appelle ses « objectifs prioritaires de guérison » par exemple dépasser sa tendance à se rejeter et donc à attirer le rejet, ne plus remettre son pouvoir aux autres, se libérer de la dépendance affective et développer l’amour d’elle-même. Elle choisit aussi la contribution unique qu’elle souhaite apporter à la terre : « son mandat d’incarnation », c’est-à-dire les talents qu’elle souhaite exprimer et offrir à l’humanité pour contribuer à son évolution, par exemple participer à l’élévation du niveau de conscience en enseignant, en guérissant, contribuer à la préserver la nature, créer de la beauté par des œuvres d’art…

Cela se fait à un plan très élevé de conscience et cette décision se prend environ trois mois avant la fécondation. Elle choisit ainsi avec les conseils de ses Guides les parents et l’environnement les plus adaptés aux apprentissages et expériences qu’elle doit réaliser.

Par exemple, Laurence que j’ai guidée dans une régression sur ses choix d’incarnation a compris qu’elle avait choisi des parents de deux religions différentes car un des objectifs majeurs de son âme dans cette incarnation était de développer sa tolérance.Souvent, l’âme choisit un environnement familial et social qui lui assure la rencontre de certaines difficultés qu’elle a à revivre afin de les transcender.Elle choisit les parents qui pourront faire émerger à la fois le meilleur d’elle-même et les parties plus sombres pour qu’elle puisse les conscientiser et s’en libérer.Au-delà des parents, l’âme est attirée par une lignée familiale avec ses forces et ses problématiques, un pays et un contexte historique.

Quelques mots pour mieux comprendre ce processus : Lorsqu’un être termine une incarnation, il revoit la totalité de sa vie pour en faire le bilan. C’est d’ailleurs ce dont témoignent les gens qui vivent des expériences de mort imminentes (NDE ).Il se peut qu’il ai vécu des expériences douloureuses, par exemple d’abandon ou de trahison qu’il va accepter. Dans ce cas, il y a transmutation immédiate de la douleur.

Et puis, il y a des expériences qu’il ne va pas accepter et dont il va tirer des jugements et des interprétations limitatives sur lui-même ou sur la vie. Par exemple, il a vécu une sensation de trahison très importante et va en conclure que plus jamais il ne pourra ouvrir son cœur et faire confiance. Comme le but de l’âme à son niveau le plus élevé c’est de s’aimer et de s’accepter quelle que soit l’expérience vécue, elle va retrouver le même type de difficulté dans une incarnation suivante pour avoir une nouvelle opportunité de rencontrer, d’accueillir et de dépasser cette blessure et les jugements associés.

Quand l’âme fait ses choix d’incarnation, elle choisit les blessures karmiques qu’elle souhaite retrouver pour avoir une nouvelle opportunité de les transmuter.Cela signifie qu’en choisissant ces blessures elle sait qu’elle va attirer à elle de façon quasi magnétique les parents, les circonstances et les rencontres qui vont les réactiver.

Par exemple une âme qui doit se libérer d’une blessure de rejet, sera attirée par des parents dont elle se sentira rejetée, comme des parents qui souhaitent un garçon alors que c’est une fille. Plus tard elle pourra être inconsciemment attirée par des partenaires dont elle se sentira rejetée. Une âme qui a besoin de guérir une blessure d’abandon sera « magnétiquement » attirée par des parents qui l’abandonneront ou qui seront peu présents, lui donnant le sentiment qu’elle est abandonnée.

Même si ce n’est pas le cas, elle aura tendance à tout interpréter en fonction de ses blessures, c’est-à-dire que la moindre attitude ou parole un peu distante sera ressentie comme du rejet ou de l’abandon.Lorsque l’âme fait ses choix d’incarnation, elle n’est pas en contact avec ses mémoires karmiques, donc tout lui parait léger et facile.Totalement reliée à sa source divine, l’âme est confiante en ses capacités de réaliser son plan d’incarnation, de dépasser ses anciennes erreurs, d’apprendre ses leçons, de développer les qualités qu’elle a choisi de développer et d’accomplir ce qu’elle souhaite pour aider la terre.

Elle sait que l’incarnation lui offre une puissante opportunité d’expérimentation et de croissance. C’est au cours de sa descente dans l’incarnation qu’elle retrouve peu à peu toutes ses limitations, c’est-à-dire la somme de toutes ses mémoires, croyances limitatives, et blessures non résolues. Plus l’âme descend vers les plans terrestres, plus elle quitte le sentiment d’unité qui prévaut dans les plans célestes pour entrer dans la dualité .Elle retrouve l’illusion qu’elle est séparée des autres et du divin. Elle se sent de plus en plus lourde et oublie peu à peu qui elle est dans son essence divine. Cela soulève en elle beaucoup de peurs et de doutes, notamment la peur de de ne pas réussir son « mandat d’incarnation » et de perdre l’amour qui l’habite et le contact avec la lumière divine.

Cela explique les résistances à l’incarnation qui peuvent surgir à ce moment-là. Certaines âmes ressentent au cours de cette « descente dans l’incarnation » qu’elles ne se sentent finalement pas suffisamment prête et décident de rebrousser chemin.De nombreuses fausses couches trouvent leur origine dans ce processus. Tout ce qui n’est pas accepté et guéri, va donc être reproduit par l’âme pour avoir une nouvelle opportunité de le transmuter. Les événements de notre vie vont stimuler nos blessures karmiques jusqu’à ce que nous nous en libérions. Nous attirons inévitablement ce qui est en résonance avec notre blessure. Nous finissons ce que nous n’avons pas achevé, nous retrouvons les êtres avec lesquels une blessure est restée sans guérison et nous revivons des situations pour lesquelles nous étions restés sans solution.

Ainsi ce que nous jugeons chez nos parents, c’est ce que l’âme a choisi de venir rencontrer et guérir en nous. Cela a l’avantage de permettre une meilleure compréhension de la blessure et des prises de conscience nécessaires à notre évolution.

Quand un être s’affranchit d’une blessure karmique, il contribue à la libération de toute sa lignée familiale.

Ainsi l’âme est attirée par des parents et par une lignée familiale avec des charges et des potentiels aptes à permettre son déploiement malgré les apparences.

L’âme de l’enfant vous « choisit » donc autant pour vos qualités et vos forces que pour vos ombres et vos faiblesses. Ainsi, à défaut d’être de parfaits parents, vous serez les parents parfaits c’est à dire les plus appropriés pour votre enfant.

Cette prise de conscience peut soulager bien des peurs et des culpabilités ! Certaines âmes choisissent également des parents dont elles savent qu’elles pourront les aider à évoluer. C’est d’ailleurs de plus en plus le cas actuellement.

VIVRE ET TRANSMETTRE LE MEILLEUR PENDANT SA GROSSESSE Sophie Guedj Metthey https://laireduverseau.wordpress.com/2017/08/31/lame-de-lenfant-choisir

MON EXPÉRIENCE : En hypnose, nous avons souvent des explications sur ces choix de vie car en état modifié de conscience , il y a accès à des informations chez les personnes ouvertes à ceci ; malgré tout, cela ne se fait habituellement pas à la première séance pour qu'il y ait "sincérité" dans l'interprétation de qui est trouvé ! l'état hypnotique est parfois étrange , car même si on a des informations sur les vies karmiques , il n'est pas dit que cela soit totalement juste ! Cécile COSPÉREC
 
 
 

Comprendre votre corps physique

L'anatomie est bien expliqué par une exceptionnelle animation du corps
https://www.facebook.com/anatomy3D?v=wall


https://www.youtube.com/user/Anatomie3DLyon

Exemple Le disque intervertébral
https://www.youtube.com/watch?v=oGqFvvMcNeM

Bassin: os coxal, sacrum, coccyx
https://www.youtube.com/watch?v=PMrloJqM7jw

Muscles abdominaux
https://www.youtube.com/watch?v=hoc6J20GSkU

Articulation du genou
https://www.youtube.com/watch?v=aJNjU8SI8b0

Et ici quelques pathologies 
https://www.youtube.com/channel/UCnKNozObwqkFOubeh9c-g6A

Exemple Les pubalgies https://www.youtube.com/watch?v=qmnwLQ838ZE

Bibliographie

« Un esprit fermé est comme un livre fermé, juste un bloc de bois. »

Alors ouvrir son esprit ....il y a tellement à comprendre , à apprendre ...

 

"Miracles quotidiens"

par OLIVIER LOCKERT

Histoires réelles de guérisons par Hypnose

Plongez dans l'intimité de ceux qui ont su changer leur vie grâceà l'Hypnose .Ce livre regorge d'anecdotes et d'histoires vraies : les récits de personnes qui ont changé leur vie grâce à l'Hypnose;  de la simple allergie au divorce évité, en passant par le traitement de la dépression nerveuse, une meilleure réussite aux examens, ou encore l'aide que peut apporter l'Hypnose dans le traitement des maladies graves telles que la sclérose en plaque, le cancer ou le sida... Mieux encore, l'auteur vous confie, chapitre après chapitre, des clés de compréhension et des exercices pratiques simples pour changer vous aussi de vie.

"La puissance de votre subconscient"

par Joseph Murphy.

 

Voici un des livres de croissance personnelle les plus célèbres de tous les temps.

"La puissance de votre subconscient" a aidé des millions de personnes à atteindre des objectifs remarquables en les invitant tout simplement à transformer leur façon de penser.

Cette édition revue et augmentée est émaillée de commentaires tirés de textes inédits du Dr Murphy.

L’auteur y explique comment utiliser la dynamique de l’esprit afin d’aider chacun à franchir les obstacles subconscients qui se dressent entre soi et le succès que chacun désire et mérite.

 

"Un Cerveau Pour Changer"

 

by Richard Bandler, Connirae Andreas, Steve Andreas, Josiane de Saint-Paul,

La Programmation Neuro-Linguistique ou PNL nous est expliquée ici par l'un de ses fondateurs, Richard Bandler. La PNL part du principe que notre cerveau codifie notre représentation du monde. Les images, les sons et les sensations qui forment le tissu quotidien de notre vie comme nos sentiments et nos attitudes sont

emmagasinés dans le cerveau. Nous pouvons apprendre comment celui-ci trie et répertorie ces éléments. Cette connaissance est précieuse car elle nous apporte la possibilité de modifier notre vie. S'il nous est impossible de changer un événement qui ne dépend pas de nous, il nous appartient, à travers l'usage que nous faisons de notre cerveau, de vivre cet événement avec plus ou moins de bonheur.Tout comme la pratique du sport nous permet de mieux y exceller, la pratique d'exercices de PNL et la connaissance du fonctionnement de notre cerveau nous offrent de conduire notre vie avec plus de facilité et de succès vers ce qui nous convient. Richard Bandler nous explique ici quels sont les techniques et les outils quinous permettront d'atteindre nos objectifs.

 

"Les Secrets De La Communication"

by Richard Bandler

Ce livre permettra au lecteur d'appréhender de manière ludique et pratique les secrets de la communication et la PNL.

 

"Le Voyage de Guérison"

par Brandon BAYS

En 1992, alors qu'elle mène une existence parfaitement saine et enseigne de nombreuses techniques de santé aux côtés de Tony Robbins et Deepak Chopra, Brandon Bays découvre qu'elle a une tumeur dans le bas-ventre. Elle se retrouve subitement catapultée dans un incroyable voyage de guérison, aux dimensions physique, émotionnelle et spirituelle. Six semaines plus tard seulement, des examens approfondis la trouvent en parfaite santé. Ni médicament, ni opération : plus de tumeur ! Le Voyage de Guérison de Brandon Bays a permis à des milliers de personnes de se libérer de leurs maux physiques et émotionnels. Dans ce livre pratique, elle explique en détail les outils que chacun peut mettre en œuvre pour parvenir au même résultat. Qu'il s'agisse de maladies, de douleurs chroniques, d'anxiété, de dépression, de blocages sexuels, ou encore d'une faible estime de soi, de toxicodépendances (alcool, drogues) ou d'un deuil non résolu, Le Voyage de Guérison propose un chemin rapide et efficace vers l'épanouissement et la santé. Voici un ouvrage original et pratique. Le parcours de l'auteur est stupéfiant et débouche sur des outils que chacun peut immédiatement appliquer dans la vie, sans avoir besoin de suivre des stages ou de chercher un praticien. D'une lecture très facile, captivant par sa dimension "récit", ce livre s'inscrit tout à fait dans la veine d'un Deepak Chopra ou d'un Tony Robbin.

"L'homme qui voulait être heureux , Ce que l'on croit peut devenir réalité"

par Laurent Gounelle

Imaginez…
Vous êtes en vacances à Bali et peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où…
Son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n'êtes pas… heureux.
Porteur d'une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L'éclairage très particulier qu'il apporte à votre vécu va vous entraîner dans l'aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. Les expériences dans lesquelles il vous conduit vous bouleverser votre vie, en vous donnant les clés d'une existence à la hauteur de vos rêves.

"Les dieux voyagent toujours incognito "

                                        de Laurent Gounelle

Imaginez : un homme vous sauve la vie, en échange de votre engagement de faire tout ce qu'il vous demandera. Cela, pour votre bien. Le dos au mur, vous acceptez et vous vous retrouvez embarqué dans une incroyable situation où tout semble vous échapper. Vous n'êtes plus le maître de votre existence, et pourtant, à bien des égards, elle est plus excitante qu'auparavant ! Toutefois, peu à peu, le doute s'installe en vous : quelles sont les intentions réelles de cet homme ? Qui est-il vraiment ? Et qui sont les personnages énigmatiques de son entourage ? Les découvertes que vous faites n'ont rien pour vous rassurer.Cette histoire, qui évolue dans l'atmosphère envoûtante d'un été parisien, ouvre la voie à la plus belle des réflexions sur nous-mêmes : qu'est-ce qui peut nous permettre de dépasser nos inhibitions, nos peurs et nos conditionnements, pour sortir du chemin tout tracé d'une destinée qui ne nous apporte pas pleinement satisfaction........?

"Le pouvoir guérisseur de l'eau"

par Masaru Emoto

Laissez-vous séduire par ces images qui parlent des pouvoirs insoupçonnés de l'eau...Cet ouvrage en couleur, superbement illustré et dont chaque image jaillit du kaléidoscope de dame nature est une invitation à méditer sur la magie de l'eau...et nous sommes fait de 80 % d'eau. C'est d'ailleurs le propos de Masaru Emoto dont les découvertes sur la cristallisation de l'eau ont révolutionné notre univers puisque notre état émotionnel et physique se répercute dans les cristaux.